Habitats et espèces (annexe 7)

L’annexe sur les habitats et les espèces se concentre sur les espèces végétales et animales indigènes, ainsi que sur leur habitat. Illustrée ci‑dessus, le monarque et l’échinacée pourpre sont originaires de l’écosystème des prairies des Grands Lacs. Crédit photo : Fish and Wildlife Service des États‑Unis.
L’annexe sur les habitats et les espèces se concentre sur les espèces végétales et animales indigènes, ainsi que sur leur habitat. Illustrée ci‑dessus, le monarque et l’échinacée pourpre sont originaires de l’écosystème des prairies des Grands Lacs. Crédit photo : Fish and Wildlife Service des États‑Unis.

Dans le cadre de l’annexe sur les habitats et les espèces de l’Accord relatif à la qualité de l’eau dans les Grands Lacs, le Canada et les États-Unis ont pris l’engagement suivant :

«… contribuer à la réalisation des objectifs généraux et spécifiques du présent accord par la conservation, la protection, le maintien, la restauration et l’amélioration de la résilience des espèces indigènes et de leur habitat, ainsi que par le soutien des services écosystémiques essentiels ».

Engagements clés

Le Canada et les États-Unis conviennent de faire ce qui suit :

    • Effectuer une enquête initiale de l’habitat existant à partir de laquelle il sera possible de mettre sur pied l’objectif d’un gain net d’habitat à l’échelle de l’écosystème du bassin des Grands Lacs et de mesurer les progrès futurs.
    • Dans un délai de deux ans, mener à terme l’élaboration de stratégies de protection et de restauration des habitats et des espèces panlacustres.
    • Évaluer les lacunes dans les programmes et initiatives actuels binationaux et nationaux en vue de conserver, de protéger, de maintenir, de restaurer et d’améliorer les espèces indigènes et l’habitat en guise de première étape dans l’élaboration d’un cadre binational pour l’établissement des priorités des activités.
    • Faciliter des actions collaboratives à l’échelle binationale visant à réduire la perte d’espèces indigènes et de l’habitat, à rétablir les populations des espèces indigènes en péril et à restaurer des habitats dégradés.
    • Renouveler et renforcer les actions collaboratives à l’échelle binationale visant à conserver, à protéger, à maintenir, à restaurer et à améliorer les espèces indigènes et l’habitat.
    • Accroître la sensibilisation à l’égard des espèces indigènes et de l’habitat et des méthodes visant à protéger, à préserver, à maintenir, à restaurer et à améliorer leur résilience.
    • Effectuer des recherches et de la surveillance au besoin afin de mettre en place des mesures de prévention qui tiennent compte des impacts des changements climatiques et d’autres facteurs de stress, et améliorer la résilience des espèces et des habitats indigènes.

Pour des renseignements additionnels sur l’orientation centrale des actions en vertu de cette annexe, consultez les priorités en matière de science et d’action actuelles. Les priorités se fondent sur une évaluation de l’état des Grands Lacs, ainsi que les commentaires du Comité exécutif des Grands Lacs, des participants au Forum public sur les Grands Lacs et les recommandations de la Commission mixte internationale.

Tous les six mois, les progrès par rapport à cette annexe sont rapportés aux réunions du Comité exécutif des Grands Lacs. Les réalisations seront décrites dans le rapport d’étape des parties tous les trois ans, le premier étant attendu en 2016. Des aspects de cette annexe peuvent être mis en œuvre et faire l’objet de rapports selon l’annexe sur l’aménagement panlacustre.

Mise en œuvre

Cette annexe est mise en œuvre par le sous-comité codirigé par Environnement et Changement climatique Canada et le Fish and Wildlife Service des États-Unis. Voici certaines des organisations représentées.

    • Pêches et Océans Canada
    • Commission des pêcheries des Grands Lacs
    • Indiana Department of Environmental Management
    • Michigan Department of Environmental Quality
    • National Oceanic and Atmospheric Administration
    • Ministère des Richesses naturelles et des Forêts de l’Ontario
    • Parcs Canada
    • Corps of Engineers de l’armée américaine
    • Environmental Protection Agency des États-Unis
    • U.S. Geological Service
    • U.S. National Parks Service
    • Wisconsin Department of Natural Resources

Un sous-comité élargi met à contribution d’autres organisations et experts au-delà des membres du CEGL.

Au besoin, des équipes de travail temporaires concentrant leurs efforts sur un enjeu ou un projet prioritaire seront créées et dissoutes une fois le travail terminé. Actuellement, l’annexe sur les habitats et les espèces compte des équipes de travail axées sur les objectifs suivants.

Équipe de travail objectif
Référence – gain net Mettre sur pied une approche afin d’inventorier les enquêtes existantes sur les habitats et les espèces et formuler des recommandations pour l’établissement de cibles relatives au gain net d’habitat en fonction des renseignements découlant des stratégies de conservation de la biodiversité panlacustre, des objectifs liés à l’écosystème des Grands Lacs, des programmes existants et des données scientifiques à l’appui.