Stratégie canadienne de gestion des risques posés par les PFOS, l’APFO et les APFC à LC dans les Grands Lacs

œufs de goélands argentés
Photo : œufs de goélands argentés, Programme de surveillance des goélands argentés des Grands Lacs. Crédit : Shane de Solla.

L’Accord relatif à la qualité de l’eau dans les Grands Lacs (AQEGL) engage le Canada et les États-Unis à préparer et publier des stratégies binationales sur les produits chimiques sources de préoccupation mutuelle (PCSPM), qui peuvent comprendre des dispositions en matière de recherche, de suivi, de surveillance, de prévention et de contrôle de la pollution. Une ébauche de la stratégie canadienne de gestion des risques posés par le perfluorooctanesulfonate (PFOS), l’acide perfluorooctanoïque (APFO) et les acides perfluorocarboxyliques à longue chaîne (APFC-LC) est maintenant disponible pour examen public. L’ébauche de la stratégie détermine les possibilités d’actions supplémentaires de la part du Canada pour combler les lacunes dans les données et mieux respecter l’engagement clé de l’annexe 3 de l’AQEGL en réduisant au minimum les rejets de PFOS, d’APFO et d’APFC-LC dans le bassin des Grands Lacs. Les mesures peuvent être envisagées par divers intervenants, notamment l’industrie, le milieu universitaire et les organismes non gouvernementaux.

De plus amples renseignements sur les produits chimiques sources de préoccupations mutuelles se trouvent à : Le Canada et les États-Unis désignent le premier groupe de produits chimiques sources de préoccupations mutuelles.