La période de consultation publique est terminée : Cadre de gestion des eaux littorales des Grands Lacs.

DSCN0473sm
Eaux littorales du lac Supérieur. Crédit : Brenda Jones.

Une version préliminaire du Cadre de gestion des eaux littorales des Grands Lacs a été rédigée, et a fait l’objet d’une période d’examen de 60 jours qui aqui fin le 12 juillet 2016. Le Cadre de gestion des eaux littorales répond à un engagement de l’annexe Aménagement panlacustre de l’Accord, soit « l’élaboration, dans les trois ans suivant l’entrée en vigueur du présent accord, d’un cadre intégré pour les zones littorales à mettre en œuvre de manière collaborative tout au long du processus d’aménagement panlacustre pour chacun des Grands Lacs. » La portée du Cadre de gestion comprend les eaux littorales et les baies le long des Grands Lacs, les rivières interlacustres et le tronçon international du fleuve Saint-Laurent. Tablant sur la surveillance, la recherche et les rapports existants (et en collaboration avec les principales agences et organisations, gouvernementales et non gouvernementales), le Cadre de gestion des eaux littorales permettra une évaluation exhaustive des eaux littorales qui aidera à déterminer les priorités en matière de gestion. Cette évaluation permettra des collaborations locales entre les gouvernements fédéraux, étatiques et provinciaux, les gouvernements tribaux, les Premières Nations, les Métis, les administrations municipales, les organismes de gestion de bassins versants, les agences publiques locales et la population pour prendre des mesures pour protéger les eaux littorales de grande valeur écologique, protéger la qualité de l’eau et restaurer les zones dégradées.

L’élaboration du Cadre de gestion des eaux littorales des Grands Lacs est dirigée par le sous-comité de l’annexe Aménagement panlacustre, appuyé par des experts en la matière d’agences fédérales canadiennes et américaines, d’agences étatiques et provinciales, d’organismes de gestion des bassins versants, d’universités, d’organisations publiques et d’entrepreneurs privés.

Les commentaires ont été acceptés du 13 mai au 12 juillet 2016.

PDF (647 Kb)